Cyclique ou les mordus (tordus?) de la petite reine

poster_cyclique-212x300Soyons honnête sans l’Ogre, je ne serais jamais allée voir ce film, un documentaire qui parle des courriers à vélo à Lausanne. Je ne déteste pas le vélo, ni les documentaires, ni Lausanne, quoique Lausanne à vélo oui, mais ces trois éléments n’avaient rien de très aguicheurs.

Lausanne est une ville suisse au bord du lac et en pente, bref l’enfer du vélo. La conséquence est que si vous choisissez d’être courrier à vélo dans cette ville, c’est que soit vous aimez relever les défis soit vous êtes un peu fou, soit un peu des deux. Et c’est un peu le cas des personnes que vous suivez dans ce reportages, un très paumés dans tous les aspects de sa vie, une qui subvient à ses besoins en attendant de trouver le job de ses rêves. C’est parfois drôle, parfois mélancolique, ce veut un peu philosophique, mais ce fut très intéressant. On est beaucoup sur les pensées, les sentiments de ces coursiers à vélo. J’aurais bien aimé voir un peu plus cette petite communauté qu’ils forment entre eux, on l’entraperçoit mais c’était trop bref à mon goût.

En conclusion, c’est un très bon documentaire, je n’ai pas vu le temps passé.

Publicités

Le Hobbit et la bataille des cinq armées

2015/01/img_0153-0.jpgJe dois bien être une des dernières à être allée le voir, mais je ne regrette pas. Ce serait rester sur sa faim que de voir les deux premiers (subi dirait C&T) et ne pas voir le dernier. J’ai bien aimé, un peu comme pour les deux premiers mais ce ne sont définitivement pas les chefs d’œuvre qu’étaient la trilogie du seigneur des anneaux. Bon, le pari de faire d’un bouquin court et visant les adolescents en un film en trois parties était risqué.

Personnellement, j’ai un excellent souvenir du livre et je l’avais beaucoup préféré à ceux de la trilogie et bien pour les films ce sera l’inverse. Je revois avec plaisir les films des seigneurs des anneaux, ceux du Hobbit resteront au magazin. Le livre avait un côté léger a mon souvenir et ils ont voulu le rendre plus sombre comme celui du seigneur. Quel dommage!

Je ne sais pas si mon manque d’engouement vient de mon souvenir peut-être enjolivé du bouquin, mais même si le film n’est pas mauvais, que j’ai passé un bon moment. Je reste dubitative. C’est aussi un peu pour cela que même ce post n’est pas très cohérent…

Bref, Je ne vous ferais pas le résumé, tout le monde le connaît..

X-men: days of futur past

ImageEn bonne fan, je me suis précipitée au cinéma pour le voir. Je n’ai pas été déçue. J’ai trouvé le scénario excellent. J’ai eu un bon coup d’hilarité quand Wolverine redécouvre les fringues des années 70. C’était aussi sympa de retrouver certains des acteurs de la première série de films.

Maintenant pour la petite histoire, cela commence dans le futur où les mutants sont pourchassés et exterminés. Ils ont déterminé l’instant dans le passé qui est l’élément déclencheur et vont renvoyer l’un d’eux dans son corps de l’époque où il devra essayer de changer les choses pour que ce futur n’existe plus.

C’est très résumé, c’est une trame bien connue, mais ils l’ont très bien exploitée. Il n’y a qu’un couac… c’est sensé respecter les événements des quatre précédents films, il y a même quelques flashbacks des précédents film, mais dans ce cas là, que fait le Professeur X vivant dans le futur. Si je m’abuse, il meurt bien dans X-Men: the Last Stand.

Je suis allée le voir en 3D, parce que c’est celui qui correspondait le mieux à mes horaires. Je ne suis pas convaincue de son utilité dans ce film. C’est assez excellent pendant les cinq premières minutes du film, mais après cela perd tout intéret.

Bref, si vous avez aimé les précédents et en particulier X-Men: Origin, vous allez aimé celui-là.

Quelle serait ma faction?

Ceux qui connaissait les livres ou ceux qui ont entendu parler du film se doutent déjà de quel film je vais parler: Divergent. Enfin, Divergente en français. Divergent

J’ai lu le livre dont le film est tiré. Pour une fois, j’ai aimé autant le bouquin que le livre. C’est rare! J’ai trouvé l’adaptation très bien réalisée. C’est un roman écrit à la première personne, du point de vue de Tris, l’héroïne. Même si j’ai bien aimé Hunger Games, je trouve que dans ce film, c’est bien mieux réussi. L’actrice Shailene Wood y est excellente, l’acteur qui joue Four est bien aussi, il a même réussi à me faire oublier que quand j’ai lu les livres, je l’avais visualisé avec les traits de l’acteur Alex Pettyfer.

Bref, un excellent film, tiré d’une suite d’un excellent bouquin. Il vaut tout le succès qu’il a. Il n’y a qu’un couac, qu’un tout petit couac à mon goût. Ils donnent au début du film une information que l’on apprend que lors du troisième roman. C’est pas grand chose, mais je pense que cela gâche une des surprises des bouquins.

Je vous donne quand même le petit résumée allociné: Tris vit dans un monde post-apocalyptique où la société est divisée en cinq clans (Audacieux, Érudits, Altruistes, Sincères, Fraternels). À 16 ans, elle doit choisir son appartenance pour le reste de sa vie. Cas rarissime, son test d’aptitude n’est pas concluant : elle est Divergente. Les Divergents sont des individus rares n’appartenant à aucun clan et sont traqués par le gouvernement. Dissimulant son secret, Tris intègre l’univers brutal des Audacieux dont l’entraînement est basé sur la maîtrise de nos peurs les plus intimes.

Le hobbit 2: La désolation de Smaug

Image

Bien après tout le monde, je suis allée voir le film du hobbit. J’avais vu le premier et je dois avouer que je n’avais pas été totalement conquise. Il faisait un peu réchauffé de Terre du Milieu. Trop de broderie autour de l’histoire originale, l’histoire de la Némésis de l’héritier nain était un peu trop.

Maintenant, je vois plus cela comme l’introduction à ce deuxième film et surement au troisième. J’ai beaucoup aimé ce deuxième volet. L’histoire était plus intéressante, plus tolkeniesque d’une certaine manière. N’ayant lu que le hobbit et le seigneur des anneaux, je ne sais pas s’il y a eu inspiration d’autre roman.

Le couac de ce film est celui hélas de beaucoup de film 3D, les scènes qui ne se justifient que pour leur effet 3D et rallonge le film. Il y en a même quelques unes qu’on croirait plus sortie d’un jeu vidéo. Un autre petit détail qui m’a tarabusté pendant le film était les yeux de Légolas. Dans le premier, Orlando Bloom portait des lentilles, j’ai l’impression que dans celui-ci, ils ont été recolorés informatiquement, ce qui les rends vraiment bizarre.

Bref, un bon moment, bien meilleur que le premier, vivement le troisième!

Catching Fire

Image

 

Hier soir, petite soirée cinéma, j’ai retrouvé avec plaisirs les aventures de Katniss Everdeen. J’y suis allée avec l’Ogre. J’ai adoré, il est resté sur sa faim. Le fait qu’ils aient énormément augmenté le budget se voit, les décors sont fantastiques. Les effets spéciaux sont pas mal non plus. Pour avoir lu les bouquins, ils suivent fidèlement l’histoire. Ils ont laissé de côté certaines trames, mais bon le film fait déjà 2h20 et si on a pas lu les livres, je ne pense pas que cela manque à la compréhension, peut-être certains indice en moins.

Le point qui a gêné l’Ogre est que cette fois la fin est trop en cliffanger, il y a besoin d’une suite alors que le premier se suffisait à lui-même. Il a aimé quand même, je ne devrais pas avoir trop de peine à le convaincre d’aller voir la suite l’année prochaine. Maintenant, je le travaille pour aller voir Divergent.

P.S. J’espérais qu’une certaine scène soit tournée et elle l’a été. De plus, de manière grandiose, Jena Malone est vraiment bonne en Johanna.

Petit résumé ciné.ch: Katniss et Peeta ont survécu aux Hunger Games. Mieux encore: ils ont tenu tête au puissant Capitole. Leur exemple encourage le peuple opprimé des districts à se rebeller contre le régime. Mais le président Snow change brusquement les règles et oblige tous les vainqueurs des Hunger Games précédents à s’affronter une fois encore dans les prochains jeux. Katniss et Peeta sont aussi envoyés dans l’arène et doivent de nouveau lutter pour survivre. Ils découvrent peu à peu qu’ils font partie d’un plan de grande envergure…