On ne s’en lasse pas

De quoi je parles, mais d’un livre bien sur, pas des deux mois d’itinérance pour revenir en Suisse depuis l’Australie.

Récemment, les éditions Pocket ont réédité le boiteux de Varsovie, une série de quatre livres écrit par Juliette Benzoni. Je les avais empruntés il y a fort longtemps à la bibliothèque et quand je les ai vus en boutique et regroupée en deux tomes au lieu de quatre, je n’ai pas hésité. J’ai été plus surprise de comment j’ai été à nouveau attrapé par ces romans. Je viens de finir le premier en à peine 5 jours, l’étoile bleue.

L’histoire se passe dans les années vingt et on suit les aventures d’un prince vénitien reconverti en antiquaire. L’auteur se perd peut-être quelques fois en description et en anecdote, mais j’adore celle du Venise des années 20. J’adore l’histoire et j’adore la relire même en n’en sachant la fin. Je me rends compte quand même que j’ai passablement oublié l’histoire ce qui rend la relecture d’autant plus intéressante.

Résume La Procure: Lorsqu’en 1918, après quatre années de guerre, le prince Morosini regagne son palais de Venise, il n’aspire qu’à retrouver l’exquise douceur de sa vie oisive. Ce voeu pieux ne sera pas exaucé.

C’est un excellent moyen de se plonger dans les années 20 du côté des nantis et d’entendre pleins de belles histoires sur les bijoux historiques. Je crois que ses références sont plutôt justes, en tout cas pour les couturiers, c’était le cas.

Publicités

Une petite gribouille?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s