Exile’s Valor et The Reef

Il y a trois jours, je finissais The Reef, j’avais enfin lu un livre écrit par une Australienne et se passant en Australie. Je préparais donc dans ma petite tête l’article. Entre temps, mais tombé dans les mains Exile’s Valor, le second tome des aventures de Alberich dans le monde de Valdemar. Trois jours plus tard, le livre est lu, mais l’article sur The Reef n’est pas écrit, alors groupons.

Que dire sur The Reef, un bon livre de vacance, mieux écrit qu’un harlequin, mais au final assez linéaire, une femme qui s’est laissé enlisé dans un confort illusoire et qui reprend sa vie en main. Un des éléments intéressants est que la major partie de l’histoire se passe sur une petite île sur la grande barrière de corail et cela décrit comment ce petit microcosme d’une certaine manière amplifie toutes les émotions et les réactions, comme un catalyseur d’événements.

Petit résumé, traduit par mes soins, toutes mes excuses: L’ambitieux Blair Towse est engagé comme assistant manager sur le complexe hotelier de Branch Island. Il y embarque avec sa femme Jennifer, jeune graduée de l’université, qui s’y trouve isolée, seule et confrontée à sa peur de l’océan du à un traumatisme dans son enfance

A la surface, l’île est tout ce qu’on peu souhaité, un luxueux hotel, le rêve du naturaliste, le paradis du plongeur. Mais Jennifer commence à découvrir les dangers et les secrets que cache l’île.

Lorsqu’elle rencontre la mondialement célèbre océanographe Maria Belitas, elle amène Jennifer à affronter ses peurs héritées de sa mère trop tôt veuve et de la désintégration de son propre mariage.

Je ne semble pas très enthousiaste, mais il m’a fallu bien deux bons mois pour le lire, c’est sympa, mais vraiment sans plus. Pas comme le second livre dont je vais vous parler et que j’ai dévorer en trois jours: La vaillance de l’exil, ca c’est la traduction française selon Bragelonne.

Il raconte principalement des événements qui sont évoqués dans la trilogie de la flèche, le premier mariage de Selenay, mais c’est surtout une excellente suite de l’honneur de l’exilé et une des excellentes descriptions de la vie à Haven. On y découvre tout le travail d’espion du maitre d’arme et ainsi à travers ses couvertures la ville. Bref, j’ai adoré. C’est aussi un des romans de la série qui n’a que très peu de magie et définitivement je préfère… Comment je me retrouve à jouer une mage dans un jeu de rôle sur internet, je n’ai pas vraiment compris…

Le résumé de Bragelonne: Le royaume de Valdemar a perdu son souverain, le roi Sendar. Sa fille Selenay est contrainte de lui succéder prématurément. Le Conseil royal y voit l’occasion de s’arroger davantage de pouvoir en poussant la reine, trop jeune et trop affaiblie à ses yeux, à prendre un époux… soigneusement choisi par les conseillers.
Mais Selenay n’a nullement l’intention d’épouser l’homme qu’on lui impose, ni de laisser le futur prince diriger le royaume à sa place. Nommé maître d’armes du Collegium et champion de la reine, le Héraut Alberich doit veiller sur Selenay. La tâche n’est pas aisée car les machinations ourdies par certains hauts personnages du royaume s’avèrent dangereuses…

Publicités

Une petite gribouille?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s