Le prix (très lourd) de la magie

Dernier tome de la trilogie du dernier Hérault-Mage, je l’avais déjà lu, mais j’ai pu constater que j’avais beaucoup oublié et qu’il était encore mieux que dans mon souvenir. Finalement, il finit bien. Je pense que c’est celui où j’apprécie le plus le hérault Vanyel, il n’est pas une victime dans celui-ci.

C’est un de ceux qui décrivent le mieux la magie dans le monde de Valdemar. Très utile quand comme moi, on joue une mage dans un jeu de rôle sur Valdemar. Je ne suis pas encore sure d’avoir saisie toutes les nuances, mais cela vient.

Allez un petit résumé made in amazon.

Valdemar est au bord du chaos. Le roi agonisant n’est plus que l’ombre de lui-même, et le peuple karsite se rassemble autour d’un Prophète dans une guerre sainte contre les magiciens. Mais une menace bien plus terrible plane sur le royaume : une force obscure et mystérieuse, qui frappe sans jamais se dévoiler, semblable à celle qui hante depuis toujours les cauchemars de Vanyel. Cela fait beaucoup d’ennemis pour le Héraut-Mage. Mais il peut compter sur le soutien indéfectible de ses amis… et peut-être aussi sur celui de Stefen, ce jeune Barde volontaire et bien décidé à rompre enfin la solitude de Vanyel.

Cela n’avance pas ma PAL, mais je vais devoir l’abandonner de toute manière, elle ne me suivra pas en Australie.

Publicités

Une réflexion au sujet de « Le prix (très lourd) de la magie »

Une petite gribouille?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s