Réchauffement climatique et gestes au quotidien

Il y a deux jours, nous avions l’occasion de faire un petit geste pour alerter sur notre consommation d’électricité: éteindre 5 minutes entre 19h55-20h00 toutes nos lampes, stand-by et autres consommations d’électricité. J’ai fait deux entorses, le frigo et le réveil, le frigo, parce que je ne sais pas comment l’éteindre et le réveil, parce que je n’y ai plus pensé.

En France, le résultat a été quand même une diminution de consommation équivalente à la ville de Marseille, ce n’est pas rien tout de même. Et aujourd’hui je trouves sur le blog Bio-Blog, chroniques de deux consommatrices repenties, une liste de petits gestes pour l’environnement qui me donne l’occasion de faire un petit bilan.

1. Ne pas avoir la climatisation dans la voiture (les gaz utilisés dans les circuits polluent énormément, fuient toujours et ne sont pas récupérés)
>>Je n’ai pas de voiture et en général, je ne l’utilises pas quand on m’en prête une, la fenêtre ouverte est souvent tout aussi efficace et qu’est-ce qu’on économise en essence.

2. Lorsque l’on déménage, choisir une zone bien desservie par les transports en commun… les utiliser ensuite !!
>> Ca rejoint la première réponses, sans voiture, c’est une obligation, quoique pour la majorité de mes trajets urbains, j’utilise la force de mes mollets, vive le vélo. Enfin cette solution n’est valable que si on habite en ville, hélas.

3. Manger moins de viande (l’agriculture, avec les engrais, les tracteurs, les pesticides est à l’origine de 25% des émissions de gaz à effet de serre en France)
>>Argh, je ne pourrais pas devenir végétarienne, j’aime trop le poisson, mais j’essaie de réduire, le hic, c’est la cantine le midi, un menu, toujours bourré de viande (et mal faite) et la salade, cela gave au bout d’un moment. L’autre chose, c’est bêtement l’éducation, je connais beaucoup plus de recette avec viande mais sans, j’ai de la peine à équilibrer.

4. Acheter une petite voiture
>> Ne pas en acheter du tout, c’est pas mal aussi 😉 Enfin, c’est valable car pas d’enfants, autrement en Suisse les transports publiques sont vraiment très cher.

5. Conduire sans accélérations brusques ou freinage brutal.
>> On essaie, on essaie, mais bon la théorie change à tout bout de champ.

6. Ralentir la vitesse moyenne.
>> Ca je ne peux pas, dans la circulation actuelle, c’est être un danger publique…

7. Surveiller la pression des pneus
>> On fait cela comment… j’avoue là aucun effort

8. Eviter l’avion
>> J’adore le train, donc j’essaie, mais des fois ce sont les raisons économiques qui font que je prends l’avion.

9. Covoiturer…
>> Je n’ai pas trop le choix.

10. Installer un chauffe eau solaire
>> Locataire, je prends ce qu’on me donne et à Zürich, vu la quantité de brouillard, j’aurais des soucis d’eau chaude…

11. Isoler sa maison
>> Même réponse que tout à l’heure

12. Baisser la température chez soi…
>> Pas un seul radiateur d’ouverture et je ne peux pas aller demander à mes voisins de le faire quand même.

13. Mettre des pulls
>> C’est du bon sens cela, plus de l’écologie

14. Ne pas utiliser la climatisation
>> y ai pas

15. Faire des courses près de chez soi, de saison, produites localement
>> Toujours la même chose, je n’ai pas de voiture, ce serait stupide d’aller loin…

16. Ne pas se faire livrer en 24h chrono.
>> Je ne me fais quasiment jamais livrer et je suis assez patiente pour les colis…

17. Acheter des produits avec le minimum d’emballage
>> J’aimerai, mais c’est assez bête, si je veux consommer bio, c’est impossible, exemple le fenouil, non bio, il est en vrac, bio, ils sont emballé individuellement dans du plastique.

18. Acheter le moins possible de produits manufacturés
>> Ca c’est souvent économiquement favorable dans le cas de la nourriture, mais pour le reste, je me vois mal faire tous mes habits.

19. Prendre des vacances pas loin..
>> Pour l’instant, cela se résume à l’Europe, mais bon, j’y vais en avion.

20. Prendre moins de bain, des douches plus courtes moins chaudes et moins fréquentes…
>> Pour la douche, je suis déjà speedy gonzales, les bains, un par an peut-être, moins fréquentes, là j’aurais de la peine…

21. Mettre des ampoules à faible consommation
>> J’ai des scrupules à jeter celle que j’ai mais quand il faudra les changer, c’est sur!

22. Eteindre les appareils sous tension (oui, même la télé)
>> Tous nos appareils ont une extinction complète, on débranche le micro-onde, seul le modem du téléphone et donc le wifi est branché en permance.

23. Laver le linge moins chaud
>> 40°, c’est raisonnable, non?

24. Ne chauffer que les volumes d’eau vraiment nécessaires pour la cuisine
>> Heu, là j’aurais besoin de leçon.

25. Se chauffer au bois
>> Centre ville et appartement loué, je ne fais pas ce qu’il me plait.

26. Acheter des produits recyclés et recyclables et durables et réparables
>> Ca j’essaie, le soucis est le porte-monnaie, ne suit pas forcément et il faut vraiment trouvé, c’est devenu très dur.

27. Composter ses déchets
>> C’est bien joli, mais cela vaut pour les campagnes, je n’ai pas d’endroit où composter, je n’ai pas de balcon et si j’en faisais des petites quantités chez moi, je ne serais pas où les donner où les jeter.

28. Donner ou vendre plutôt que de jeter
>> La majorité des choses que je ne veux plus finisse au centre social protestant

29. Trier ses déchets… penser aux piles, cartouches d’impression, appareils électriques et électroniques…
>> Il n’y a que le compost… mais soyons honnête quand vous payer 1,5€ le sac poubelle, c’est une grande motivation, même si je l’ai toujours fait.

Bon ce petit bilan montre quand même quelques choses, être économe en énergie et en déchet dépend quand même beaucoup des revenus. Je sais qu’en France acheter son chez soi est assez courant. En Suisse, c’est vraiment beaucoup plus dur. Donc beaucoup d’économies venant d’une modification de son habitat, désolé mais la location l’empêche et vous avez déjà essayer de discuter avec votre propriétaire. L’endroit où je peux faire des efforts, c’est l’eau, là, je suis consciente de gaspiller. Il y a qu’une seule chose que j’ai lu dans un commentaire qui m’a fait sourire. C’était une personne qui disait qu’un de ses efforts étaient de se laver les dents à l’eau froide, je n’aurais jamais eu l’idée de me les laver à l’eau chaude… comme quoi tout vient de l’éducation.

Publicités

4 réflexions au sujet de « Réchauffement climatique et gestes au quotidien »

  1. Le soucis dans ces grandes generalites, c’est qu’on ne peut pas tout faire !
    Je fais de mon mieux comme toi, mais les grandes industries font elles de leur mieux ? je reste toujours medusees devant les neons des magasins allumes jours et nuits….

  2. Je dois avouer que j’ai complètement raté ce truc. Si ça se trouve, mes lumières étaient effectivement éteintes vu que j’installais les lampes, mais bon.

    Le truc marrant c’est que la notion de ce qui est écologique est aussi quelque chose de culturel. Par exemple, le tri des déchets est un peu différent au Japon, d’abord le recyclage du papier est souvent géré par des privés, et on reçoit des cadeaux pour son vieux papier (par exemple du papier toilette), ensuite le plastique est trié dans des poubelles séparées – c’est certainement plus rentable au Japon ou l’on utilise plus d’emballages, mais le plastique reste quelque chose de courant dans nos poubelles. En triant mes emballages d’Ikéas, j’ai vu le signe de recyclage avec les caractères familliers (pour moi) プラ, mais je pouvais rien en faire…

Une petite gribouille?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s